Article 0

Il y a des galettes des rois à la frangipane, à la pomme et puis il y a celle de la bibliothèque de l’UTA garnie de livres ! En ce début d’année 2019 le traditionnel échange de coups de cœur, ou de coup de griffes s’est fait autour de la table ovale le mardi 8 janvier.

Faty nous a mis l’eau à la bouche en nous parlant du recueil de nouvelles 13 à table qui, en plus d’être écrites au profit des Restos du cœur, sous la plume d’auteurs différents connus ou non parle d’amour, de voyages, de tristesse de tous les sentiments humains que les repas font naître. Avec Les Enfants du fleuve de Lisa Wingate Marie Thé nous emmène sur les bords du Mississippi dans les années 1930. Avec des enfants enlevés à leurs famille la mystérieuse société des foyers d’accueil du Tennessee va enfouir un secret de famille que des décennies plus tard une jeune avocate de Caroline du Sud tente de découvrir.Le romanesque de l’histoire et la beauté de l’écriture en ont fait un best seller en Amérique. Leone donne la parole à Raphaëlle Giordano qui, dans Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, nous parle de la confiance en soi, de l’importance de vivre ici et maintenant qui donne du poids et de la beauté aux choses, fussent-elles insignifiantes à première vue, de la bonté et la bienveillance qui nous rendent plus brillants en donnant une lumière intérieure. André nous entraîne dans les tranchées de la guerre 14-18 à travers les Carnets de guerre d’Édouard Coeurdebay où le narrateur parle de la violence bien sûr mais aussi de l’amour, de la tendresse, du fossé entre le peuple et les classes dominantes, d’unité nationale des rapports entre hommes et femmes faisant de cet épais volume un intéressant témoignage historique. Avec Maguy nous restons dans l’histoire et Mélodie à Vienne d’Ernst Lothar est une balade viennoise décrivant un demi-siècle de péripéties sentimentales d’une grande famille autrichienne et de bouleversements politiques de 1880 à 1940. Le basculement d’un monde, d’un empire, d’une société, la part de romanesque en font un très beau roman « une somptueuse saga » Beaucoup moins romanesque La vraie vie d’Adeline Dieudonné présenté par Macau est le récit fait par une adolescente de la vie d’une famille qui pourrait être ordinaire si ce n’était la violence perverse du père qui fait peser sur tous une chape de plomb.  Coup de poing littéraire ce livre, assez court, se lâche difficilement avant sa fin. Jeanine nous emmène dans les Marches, en Italie, où Dolorès Prato dans Bas la place y a personne écrit à plus de 70 ans une autobiographie, un récit de vie de ses 12 premières années, vers 1900 (l’auteur est née en 1892) dans un milieu catholique de gauche. Le récit n’est pas linéaire ; il se base sur des souvenirs qui, par des descriptions très réalistes de gens, de comportements, de paysages, crée un témoignage historique et sociologique envoûtant. En amorce de la grande exposition sur Toutankhamon qui se tiendra ce printemps à La Villette Catherine nous a parlé du roman de Christian Jacq, chercheur en égyptologie, qui a publié des livres à succès sur les pharaons. L’affaire Toutankhamon est un de ceux-ci et parle de ce jeune souverain mort à 19 ans dans des conditions qui restent encore mystérieuses et au nom duquel semble s’attacher une malédiction.

En plus des fèves trouvées dans les galettes nous avons aussi trouvé des idées de lecture pour agrémenter nos soirées d’hiver.

Adresse de l'Université Tous Ages de Vannes et sa région

39 bis rue Albert 1er
(entrée rue Jules Verne )
56000 VANNES

Tel : 02 97 63 41 41
Le secrétariat est ouvert de 8 h 30 à 12 h 00 et de 13 h 30 à 17 h 30 (17 h 00 le vendredi).

Merci de bien vouloir privilégier les horaires de permanences durant lesquels des bénévoles vous accueillent et vous renseignent du lundi au vendredi de 09 h 00 à 11 h 45 et de 14 h 00 à 17 h 00

Parking dans la cour