Article 0

L'assassinat du Président Thomas Sankara à Ouagadoudou en 1987. Témoignage direct sur les circonstances du drame

Le 10/01/2019 à 14 h 30

Par Daniel Tranchant

Le sujet de cette intervention sera celui de mon livre paru en octobre 2017 à propos de la révolution entreprise en ex-Haute Volta (devenue Burkina Faso) par le Capitaine Thomas Sankara. En octobre 2017 a eu lieu le 30ème anniversaire de l’assassinat de celui qui reste une star dans le monde africain francophone et bien au delà. En 2018 ou 2019 devrait avoir lieu le procès de ses assassins.

J’apporterai un témoignage sur l’époque et les évènements auxquels j’ai été mêlé. Mon séjour au Burkina Faso, de 1986 à 1989, comme médecin-chef du service des indigents à l’Hôpital de Ouagadougou m’a fait découvrir et comprendre ce peuple de la savane et du sahel. Mon métier m’a mis en contact avec la sphère du pouvoir révolutionnaire et aussi de celle de la contre-révolution en préparation. J’évoquerai les personnages principaux du drame final, tels que je les ai rencontrés, et le déroulé des évènements tels que je les ai vécus.

 

 Biographie de Daniel Tranchant

« Je suis né le 22 juillet 1947 en Vendée, à Luçon. J’ai poursuivi mes études à Fontenay le Comte, puis à Nantes (Université), Lyon (Université et Ecole du Service de Santé des Armées) et Paris (Val-de-Grâce).

J’ai obtenu mon diplôme de médecin en 1973 puis ai acquis les spécialités de Pathologie Exotique en 1992, Endocrinologie et Médecine Interne en 1987. Ma motivation pour étudier puis exercer la Médecine s’est dès le départ orientée vers les soins aux populations d’Afrique. Je voulais vivre là-bas pour soigner les plus démunis, et j’ai eu le bonheur de pouvoir le faire.

J’ai ainsi pu travailler pour le compte de la Coopération, des Affaires Etrangères et de la Défense, à Madagascar (médecine hospitalière et gestion de la santé publique sur un vaste territoire), en Côte d’Ivoire (Hôpital de brousse), Burkina Faso à l’Hôpital National (mon livre est issu de cette période de révolution sankariste), Tchad (médecine au temps de la guerre civile Hissène Habré contre Idriss Deby), Cameroun (camp de réfugiés de Kousseri). Ceci a occupé douze ans de ma vie.

Puis je suis rentré en France et ai exercé l’Endocrinologie et la Médecine Interne dans ma région d’origine. Ensuite je suis reparti à l’étranger pendant onze années pour le compte d’une société privée de Singapour qui m’a confié des postes de médecin-chef ou de directeur-pays dans ses centres de santé en Chine (Dayabay), au Yémen (dont mon premier livre est issu), au Tchad et enfin au Cambodge.

Mon rêve d’expatriation a pu se réaliser parfaitement pendant ces vingt-trois années outre-mer, au service de populations très différentes. Cela m’a permis d’étudier leurs langues, leurs cultures, leurs musiques et de tisser des liens extraordinaires.

 

L’ouvrage « Sankara, 15 octobre 1987. Les fauves l’ont dévoré », Elytis éditions, sera en vente à l’issue de la conférence.

 

Salle : Amphithéâtre Alfred Sauvy

Localisation : I.U.T., 8 Rue Michel de Montaigne, Vannes, France

Adresse de l'Université Tous Ages de Vannes et sa région

39 bis rue Albert 1er
(entrée rue Jules Verne )
56000 VANNES

Tel : 02 97 63 41 41
Le secrétariat est ouvert de 8 h 30 à 12 h 00 et de 13 h 30 à 17 h 30 (17 h 00 le vendredi).

Merci de bien vouloir privilégier les horaires de permanences durant lesquels des bénévoles vous accueillent et vous renseignent du lundi au vendredi de 09 h 00 à 11 h 45 et de 14 h 00 à 17 h 00

Parking dans la cour