Article 0

L'engagement comme objet d'histoire. Réflexions à partir du cas particulier des Français Libres.

Le 03/10/2017 à 14 h 30

Par Erwan Le Gall

Si l’histoire  fut longtemps celle des grands hommes, elle a longtemps encensé un geste essentiel : l’engagement. De l’acte à la geste commémorative, il n’y a bien souvent qu’un pas que les Français libres illustrent parfaitement : preux chevaliers d’un ordre moderne de la Libération, pour reprendre l’allégorie de Thierry d’Argenlieu, ils quittent tout du jour au lendemain pour rejoindre à Londres le général de Gaulle, dans le sillage de son Appel du 18 juin 1940. La réalité est cependant plus complexe. Si l’engagement de ces hommes est bel et bien une rupture, notamment avec l’ordre légal imposé par Vichy et l’occupant, leur conduite doit aussi se comprendre par l’intermédiaire de certaines continuités, entre logiques de trajectoires et logiques de carrière. Une grille d’analyse qui est transposable à bien d’autres champs historiques.

Erwan Le Gall est doctorant en histoire contemporaine à l’université Rennes 2, chargé de cours à l’Université catholique de l’Ouest, membre du comité de rédaction d’En Envor, revue histoire contemporaine en Bretagne. Il s’est spécialisé dans l’histoire du fait militaire, tout particulièrement pendant les deux conflits mondiaux.

Salle : Salle Alan Meur (près de la Mairie)

Localisation : Place du Gén de Gaulle, Questembert, France

Adresse de l'Université Tous Ages de Vannes et sa région


39 bis rue Albert 1er
(entrée rue Jules Verne )
56000 VANNES

Tel : 02 97 63 41 41

Le secrétariat est ouvert de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 h 00
(17 h 30 le vendredi)

Merci de bien vouloir privilégier les horaires de permanences durant lesquels des bénévoles vous accueillent et vous renseignent du lundi au vendredi de 09 h 00 à 11 h 45 et de 14 h 00 à 17 h 00

Parking dans la cour

Université Tous Age