Erik Satie : mémoires d'un amnésique

Description

En endossant les habits du personnage tendre et farfelu que fut Erik Satie, Hervé Deroeux a ainsi fait revivre celui qui composa les Gymnopédies et les Gnossiennes, œuvres que tout le monde connaît, mais dont il est parfois difficile de situer son auteur. Satie grand naïf, qui après sa première nuit d’amour, voulait déjà épouser la peintre Suzanne Valadon, et qui, jaloux, l’empêcha de prendre un cours de peinture chez Degas en l’enfermant dans un placard.
Satie qui disait “Se mettre à plat ventre, c'est bien. Toutefois cette position est incommode pour lécher la main de celui qui vous donne des coups de pied dans le derrière. ” ou “Plus je connais les hommes, plus j’admire les chiens.” Il vécut en fait dans une grande misère, en gagnant sa vie comme pianiste dans les cabarets montmartrois du Chat noir et du Clou.
C’est dans ces lieux interlopes qu’il se lia d’amitié avec Alphonse Allais, Picasso, jean Cocteau, et notamment Debussy, à qui il enverra ce petit mot sur son carton d’invitation lors de la création de « La mer », « Ah mon cher ami, il y a un moment particulier entre dix heure et demie et onze heures moins le quart que j’ai trouvé spécialement sensationnel! ».
Le public enthousiasme découvrira avec stupeur mais ravissement,la musique de Satie dont les titres font parfois frémir : véritables préludes flasques pour un chien, Embryons desséchés, ou Airs à faire fuir, de la pure provocation dont Satie aimait à se repaître.

Détail
Antenne
Questembert
Thème
Arts
Conférencier
Hervé DEROEUX
Prix
5 €
Prix (non adhérents)
7 € (la conférence est donc ouverte aux non adhérents)
Date de la session
03/05/2022 14h30
Lieu de la session
Questembert, Salle Alan Meur, 12 place du Général de Gaulle
Durée
01h30
Nombre de places
70