Châteaubriant : la ville, le château, la carrière des Fusillés

Description

Le matin :
Visite guidée de La Carrière des Fusillés et visite du Musée de la Résistance
Lieu emblématique de la Résistance et de la Seconde Guerre Mondiale, 27 otages sont fusillés dans cette carrière par l’occupant allemand le 22 octobre 1941, dont Guy Môquet (17 ans), en représailles de l’attentat du Feldkommandant Hotz à Nantes. Un parcours mémoriel rend aujourd’hui hommage aux 27 fusillés de Châteaubriant comme le monument d’Antoine Rohal, qui surplombe le site historique classé.
Le Musée de la Résistance, installé dans l’ancienne ferme à l’entrée du site de la Sablière, a ouvert ses portes en octobre 2001. Près de 500 pièces originales y sont exposées : lettres, photographies, affiches, articles de presse, vêtements, armes….

Déjeuner en ville

 

L'après-midi :
Visite libre, avec audio-guide de la Vieille Ville de Châteaubriant
Un peu après l’an 1000, au centre d’une vaste clairière entourée de forêts, la petite cité de Béré se regroupe autour d’un sanctuaire important. Entre 1020 et 1050, un seigneur nommé Brient, fit élever un château en bois. Pour l’aider à développer ce nouveau centre, il fit appel à la puissante abbaye tourangelle de Marmoutiers en lui donnant le prieuré de Saint-Sauveur de Béré. A l’abri des armes et sous la protection de l’église, de nombreuses personnes s’installèrent au pied du château qui devint l’une des plus puissantes forteresses de la frontière de Bretagne. Ainsi, naquit et grandit Châteaubriant.
Du château à l’église de Béré, la ville s’est construite peu à peu, au pied de la forteresse médiévale, le cœur de ville ancien avec ses maisons à colombages, ses encorbellements, ses tours, son chemin de ronde, ses ruelles, ses venelles, ses immeubles du XVIIIème vous apprendront l’histoire de cette Cité qui a conservé les contours d’une ville close au pied du château fort des Brient.
La Grande rue, séparée de son prolongement, la rue de Couëré, par de magnifiques halles en bois, constituait jusqu’en 1865 l’axe majeur de cette cité médiévale.
La construction de l‘Hôtel de Ville (1850), de l’Eglise Saint-Nicolas (1875), la percée de la rue de l’Hôtel de Ville (1850 – 1870) et l’arrivée du Chemin de Fer (1877), transformeront la physionomie de cette ville au riche passé.

Visite guidée du château
Elément clé à la frontière bretonne, Châteaubriant est doté dès le XIe siècle d’un puissant donjon, pièce maîtresse d’un système défensif à deux enceintes renforcé sans cesse entre le XIIIe s. et le XVe s. A la fin de la guerre de Cent Ans, la résidence seigneuriale se transporte dans le « bayle » ou « basse-cour » avec la construction d’une nouvelle résidence entre la fin du XVe siècle et 1537. On remarque surtout l’opposition entre l’architecture massive et utilitaire de la forteresse médiévale, et les élévations du « château moderne » dont les deux façades sud appartiennent déjà à la Renaissance.


TARIF : 59 € (30 personnes) : ce prix comprend le transport en autocar, les entrées sur les différents sites, les visites guidées, les audio-guides, le déjeuner (avec ¼ de vin et café), les pourboires aux guides et chauffeur

Départ à 8 h 00 de Vannes (au niveau du 4 rue Fromentin)
Possibilité d’un départ de Muzillac, face à l’aire de co-voiturage Terre Océan (Lidl) à 8 h 25

Passe vaccinale obligatoire / contact en cas de problème le jour du départ : 06 32 61 62 45

Détail
Nom
Châteaubriant : la ville, le château, la carrière des Fusillés
Nombre de places
40 places
Prix
59 €
Dates du voyage
du 23/02/2022 au 23/02/2022
Dates d'inscription
du 31/01/2022 09h00 au 20/05/2022 11h00
Date et lieu de rendez-vous