Expositions Vivian Maier

Description

Vivian Maier (1926-2009), d’origine française et austro-hongroise, voit le jour à New York. Dans sa jeunesse, elle séjourne à plusieurs reprises en France. C’est à l’âge de 25 ans qu’elle devient gouvernante d’enfants à New York, puis à Chicago jusqu’en 1990. Elle meurt dans la pauvreté et la solitude au printemps 2009.

Son corpus photographique est découvert à la fin 2007 par John Maloof, agent immobilier qui décèle alors les qualités de l’artiste, restée anonyme toute sa vie. Peu à peu se dévoile un œuvre incroyablement riche et original constitué de plus de 120 000 images photographiques, de films super 8 et 16 mm, d’enregistrements divers, de photographies éparses et d’une impressionnante quantité de pellicules non développées.

Depuis la diffusion de ses clichés et films, il y a une dizaine d’années, Vivian Maier est devenue, malgré elle, l’une des plus grandes photographes de la « street photography » au même titre que Diane Arbus, Robert Frank ou encore Helen Levitt ou Garry Winogrand.

Homogène et structuré, l’œuvre de Vivian Maier s’articule autour de thèmes récurrents qu’elle explore à loisir.

Au cœur de ses préoccupations originelles, les scènes de rue de New York puis de Chicago, les quartiers ouvriers foisonnent : elles sont à découvrir au musée des Beaux-Arts de Quimper.

Elle immortalise en une fraction de seconde des instantanés de vies de parfaits inconnus, d’anonymes avec lesquels elle partage une destinée et une humanité communes. Des gestes, des détails, un regard, une situation, rien n’échappe à son Rolleiflex qui lui permet de rester discrète. Le monde de l’enfance, dont les sujets abondent, l’inspire et imprègne son travail.

La rue lui offre aussi des échappées vers le monde stylisé du formalisme. Les architectures de New York et Chicago forment alors la trame d’un vocabulaire urbain dans lequel Vivian Maier exerce son regard acéré. Plusieurs de ses clichés dévoilent ainsi l’extraordinaire agilité d’une artiste capable d’aborder des registres très variés.

À Pont-Aven, l’autoportrait, véritable leitmotiv chez Vivian Maier et jamais exploré en France dans son intégralité, est à l’honneur, incarnation de la quête éperdue de sa propre identité. Se dédoublant, Vivian Maier mêle subtilement jeux d’ombres et de miroirs, de réflexion(s) sur elle-même, maniant avec une grande habileté les angles, les détails, la lumière et les cadrages.

Ces autoportraits interrogent : ne sont-ils pas pour elle un moyen d’exprimer son rapport au monde, de mettre en scène sa personnalité tout en se rendant énigmatique ?

Réduite à une forme d’invisibilité, voire de négation sociale, elle tente malgré tout de garder trace de son existence dans un monde inadapté à sa personne… ou l’inverse.

Déclinés en de multiples variations et typologies, ses autoportraits forment un langage en soi, une codification complexe intégrée à son œuvre global. Six autoportraits totalement inédits et spécifiquement choisis par Anne Morin, commissaire scientifique de l’exposition, sont présentés au Musée de Pont-Aven.

En noir et blanc dans ses débuts, sa pratique photographique intègre la couleur à partir des années soixante conférant un caractère très novateur à son travail.

-------------------------------------

Un temps libre pour découvrir les collections permanentes dans chacun des musées est prévu

TARIF : 75 € (minimum 25 personnes) : ce prix comprend le transport en autocar grand tourisme, les entrées aux musées, les visites guidées, le déjeuner (vin et café compris), les pourboires aux guides et chauffeur.

Départ de Vannes : 8 h 30 (au niveau du 4 rue Fromentin)

Possibilité d’un départ de Brech (proche Auray) à 8 h 50 : aire de co-voiturage de Kérizan, à côté du dépôt de Kéolis
Passe vaccinal obligatoire – contact en cas de problème le jour du départ : 06 32 61 62 45

Détail
Nom
Expositions Vivian Maier
Nombre de places
25 places
Prix
75 €
Dates du voyage
du 13/04/2022 au 13/04/2022
Dates d'inscription
du 14/03/2022 09h00 au 15/04/2022 17h00
Date et lieu de rendez-vous